Le manifeste : le projet des socialistes européens

Communiqué de www.changerleurope.fr

Le Manifeste du PSE est un document élaboré à partir du travail de milliers de militants de tous les partis socialistes d’Europe. Il est unique en son genre car il est le seul programme commun pour ces élections. Aucune autre formation siégeant au Parlement européen n’a été aussi loin.

Il est le résultat également d’un travail mené par des partis confrontés à des réalités différentes – certains sont au pouvoir, d’autres sont dans l’opposition – mais animés par des ambitions communes. Toutes les options politiques y ont été intégrées, exprimant ainsi face aux électeurs un projet politique commun pour l’Union européenne en insistant sur le clivage gauche-droite.

Poul Nyrup Rasmussen, président du Parti socialiste européen (PSE ou PES en anglais), a engagé un processus permettant à chacun des militants socialistes européens de prendre part à la rédaction du Manifeste. C’est une démarche sans précédent. Il a ainsi reçu les contributions de milliers de militants de toute l’Europe. Preuve que « les citoyens d’abord », c’est plus qu’un slogan, c’est déjà une pratique politique chez les socialistes.

Lire le Manifeste : http://www.pes.org/fr

Des livres qui se portent bien

Le 29e Salon du livre de Paris a accueilli 198.150 visiteurs en six jours, soit «20% de plus qu’en 2008», a annoncé mercredi le Syndicat National de l’Édition (SNE), qui organise la manifestation. En 2007, la fréquentation avait reculée de 8%. C’est une bonne nouvelle, alors même que les rumeurs entendues lors du vernissage laissaient croire le contraire. D’autant que la production du livre a augmenté de 4,8 % en France, selon des chiffres communiqués par l’AFP. Mais le nombre de lecteur n’est pas pour autant en augmentation, 2/3 des François lisant moins de 5 livres par an.

 

Toujours selon le SNE, le chiffre d’affaires des ventes de livres sur les stands est également en forte augmentation «de 30 à 40%» par rapport à l’an dernier. L’industrie culturelle se porte bien. La même tendance est observée pour la fréquentation des Musées. Preuve qu’en temps de crise, la culture est une valeur refuge.

Deux histoires, deux distincts, une leçon de moralité

Deux films à l’affiche cette semaine :

–         Harvey Milk de Gus Van Sant qui dresse le portrait d’un homme politique américain assassiné pour avoir assumé publiquement son homosexualité

–         Welcome de Philippe Lioret raconte l’histoire, certes fictive mais tellement réaliste, d’un homme qui refuse de renoncer à son idéal de liberté et qui sera prêt à mettre sa vie en péril pour rejoindre sa bien-aimée.

 

Ces deux films sont une belle leçon d’humanité et agissent comme une gifle, pour nous autres, confortablement installés dans notre confort matériel. Il ne s’agit pas d’associer homosexualité et immigration mais ces deux films illustrent, chacun à leur manière, un combat pour les libertés et contre les injustices sociales.

 

La marche est encore longue pour pouvoir vivre « normalement » son homosexualité. Ne parlons même pas du mariage entre personne de même sexe, ni de l’adoption, tant le projet de loi de Nadine Morano sur le statut des beaux-parents fait débat, alors même que le Danemark vient de légaliser l’adoption par des couples homosexuels (et l’union de partenaires de même sexe depuis 1989 !).
Welcom est bouleversant par son histoire, proche du documentaire. Ce maître nageur que rien ne prédisposait à entreprendre des actions humanitaires se lance dans le pari fou d’aider un jeune réfugié Kurde épris de liberté et d’amour. Il est alors lui-même poursuivi par la justice pour « aide à personnes en situation irrégulières » pour l’avoir nourri et hébergé. Cette situation existe bel et bien en France, il suffit de regarder le combat de RESF qui s’oppose à l’expulsion de parents sans papiers d’enfants scolarisés en France. Ces « immigrés » qui ont le tort de vouloir fuir leur pays en guerre ou une situation économique désastreuse, sont persécutés par des forces de police, eux-mêmes persécutés par une culture du résultat et du chiffres, alimentée par des obsessions sécuritaires absurdes. Cette chasse à l’homme est indigne de notre pays.

 

A nous de lutter pour que la France, pays des droits de l’home, soit encore un pays accueillant et puisse souhaiter la bienvenue à tous ceux qui viennent en France, quelles que soient leur raison.