Européennes : les dès ne sont pas jetés

Le meeting de mercredi dernier au Cirque d’Hiver a montré une forte mobilisation des socialistes, convaincus que les dés ne sont pas jetés. Alors que les listes PS pour les Européennes sont déjà bouclées depuis fin février, l’UMP n’a publié ses listes que le 7 mai dernier, sans programme clair, alors que les socialistes sont là encore en ordre de marche avec un socle commun aux 33 partis socialistes de 27 pays européens grâce au Manifeste du PSE. Nous avons là une force de conviction qu’il s’agit de ne pas minorer, quoi qu’en disent les sondages et les vociférations de Frédéric Lefebvre à l’encontre du PS.

 

Mobilisons-nous pour cette dernière ligne droite. La campagne passe évidemment par les meetings et les tractages, mais chaque petite action du quotidien compte également pour convaincre autour de nous. Notre Parti n’a pas encore retrouvé toutes ses forces. C’est à nous de nous unir pour affronter avec conviction cette élection, d’autant que les régionales ne tarderont pas à faire surface. Même si cette élection est considérée à tort comme un test à l’encontre de la politique de Sarkozy, recentrons bien les enjeux qui sont européens et non nationaux, et ne nous faisons pas voler cette élection par les partis de gauche ou le Modem.

Le 17 mai : journée mondiale contre l’homophobie

Parce que des hommes et des femmes souffrent encore aujourd’hui à cause de leur préférence sexuelle en France comme dans le Monde, parce que lutter contre toutes les formes de discriminations n’est pas un vain combat, le dimanche 17 mai est reconnu journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.

Si depuis 1982, grâce aux socialistes, l’homosexualité n’est plus un délit en France, dans de nombreux pays, en revanche, les homosexuels subissent une homophobie d’État ou favorisée par celui-ci : 86 pays criminalisent les relations sexuelles entre personnes de même sexe, et 7 pays les condamnent à la peine de mort .

Pourtant, si la lutte contre l’homophobie est un combat essentiel, elle ne n’intéresse que très rarement au-delà du cercle restreint de la communauté homosexuelle. C’est pourquoi, le 17 mai, il faut tous se mobiliser.

http://www.hes-france.org/ –  http://www.idahomophobia.net/