L’agenda de la rentrée s’annonce chargé

Comme nous pouvions nous y attendre, l’agenda de la rentrée s’annonce chargé : le débat sur les retraites, l’affaire Woerth qui s’amplifie, un gouvernement affaibli et aussi une actualité politique interne positive avec les conventions sur l’international et l’égalité réelle.

 

Cette rentrée a également été marquée par l’Université du Parti socialiste à La Rochelle, où d’ailleurs une bonne dizaine de militants du 4ème étaient présents. Ce week-end a été l’occasion pour les Socialistes de s’afficher unis autour de Martine Aubry, qui a incontestablement porté, avec toute sa conviction et sa crédibilité, haut et fort les valeurs du socialisme lors de son discours de conclusion.

 

Pour reprendre les propos de notre première secrétaire, cette université a été à « l’image de ce que nous sommes aujourd’hui. Des socialistes qui échangent des idées, qui débattent, qui proposent pour la France et les Français. Des socialistes unis pour mieux servir notre pays. Soyons fiers de cet état d’esprit. Cultivons-le. Pour la France que l’on veut ». Car oui, si le Parti est encore fragile, il est plus que permis de croire à une alternance en 2012. La politique de Nicolas Sarkozy et de François Fillon est rejetée par les Français, l’économie va mal, les chiffres du chômage s’envolent, l’axe ultra-sécuritaire et xénophobe ne convainc même plus les ténors de l’UMP, qui paraît plus divisée que jamais. Avec cette série de scandales financiers, l’on ne peut que suggérer à celui qui avait voulu révolutionner les pratiques politiques de s’inspirer de Jules Grévy qui démissiona à la suite du « Scandale des décorations ».

 

Nous savons que les sondages ne font pas les élections, mais ils sont désormais positifs pour le PS. A nous de poursuivre les nécessaires efforts pour que le PS soit un parti d’opposition crédible. Soyons fiers des valeurs que nous défendons, soyons fiers de nos différences qui doivent nous renforcer et non nous détruire. Les Primaires qui approchent à grand pas nous approchent de notre objectif : conquérir le pouvoir en 2012. Plus de 8 ans de droite ont fait de gros dégâts en France et il nous appartient d’être à la hauteur des enjeux qui nous attendent, sans nous mépriser nous-mêmes ni nos partenaires.

 

A lire :

– Les comptes-rendues des ateliers de La Rochelle

– Nouvelle donne internationale et européenne: le mode d’emploi pour participer au débat

– Convention égalité réelle

– Les proposition du PS en matière de retraites