La France s’honore à voter une loi de progrès social, égalitaire pour tous ses citoyens

Ce dimanche 27 janvier, se déroulait à Paris la marche pour l’Égalité, revendiquant l’égalité devant le mariage pour tous les couples, hétérosexuels comme homosexuels. Engagement de François Hollande pendant la Présidentielle – résumé sous l’engagement 31 – la loi devrait être votée au Printemps prochain par l’Assemblée nationale.

Les relents nauséabonds d’homophobie qui ont éclot ces derniers mois obligent à une mobilisation constante.La foule dans la rue sert de baromètre social : une large majorité de la population est pour et le fait savoir. Sans rentrer dans une bataille de chiffre entre les « pros » et les « antis », il est éclairant de lire, sondages après sondages, que les 2/3 des Français y sont favorables. Cette loi, qui plus est, s’inscrit dans les grandes avancées sociales à la française. Le mariage des couples de même sexe est déjà autorisé en Belgique, en Espagne, aux Pays-Bas, en Norvège, en Islande, en Suède et au Portugal. Hors d’Europe, l’Argentine, le Canada ou encore l’Afrique du Sud ont également tranché la question, certains avec plus de dix an d’avance. La société en est-elle déstabilisée ? Je ne le crois pas. Si elle l’est, ça n’est certainement pas par ces couples homosexuels ou leurs enfants qui, paraitrait-il, seraient amenés à devenir des « terroristes » à en croire Nicolas Dhuic, député UMP.

Les mêmes débats haineux se sont fait entendre lors du droit de vote accordé aux Femmes, lors du débat sur l’IVG. A chaque fois, les mêmes rengaines sur une atteinte supposée à l’ordre moral, une remise en cause des fondements de note société. Comme si le monde s’était arrêté de tourner.

Au contraire, je suis convaincu que la France s’honore à voter une loi de progrès social, égalitaire pour tous ses citoyens.