Une page se tourne

Le Congrès de Toulouse se termine enfin. Le 11 octobre, la Motion 5 avait remporté un grand succès dans notre section. Ce vendredi, Gregory  a été désigné par les militants comme secrétaire de section. Le report de voix de la veille – où j’étais en tête – s’est de toute évidence reporté sur sa candidature. C’est donc un changement de cap important pour notre section.

Je voudrais ainsi remercier celles et ceux qui m’ont fait confiance lors de ces deux tours ainsi que toutes celles et ceux qui m’ont accompagné pendant 4 ans. La politique n’est pas une activité solitaire, bien au contraire elle se construit collectivement.

Tout en prenant acte de ce changement, je vais continuer à m’investir au sein de notre arrondissement et au sein du PS. Élu au Conseil Fédéral et à la Commission administrative, je serai toujours présent pour porter nos convictions comme je l’ai fait tout au long de ces 4 années. Comme je l’ai dit vendredi soir, je ne souhaite pas exercer de responsabilités au sein du bureau.

Je souhaite à Grégory bon courage dans ses nouvelles fonctions. Je sais à quel point elles sont passionnantes et exigeantes. Les échanges et les relations quotidiennes avec les uns et les autres, certes parfois dans la contradiction, sont toujours stimulants. Je sais que nous pourrons compter sur lui pour que notre section soit ce qu’elle a été : conviviale, respectueuse de ses militants, ouverte vers l’extérieure, et au travail.

Les prochaines échéances qui nous attendent sont capitales : les Européennes et les Municipales. La sociologie de notre arrondissement a changé et il faut le prendre en compte. La victoire des municipales en 2014 pour la Gauche est loin d’être automatique. Il va falloir expliquer le bilan de Bertrand Delanoë et des élus parisiens depuis 2001, celui de Dominique Bertinotti, de Christophe Girard et des élus du 4e. Nous pouvons être fiers de toutes les actions mises en œuvre, mais même si la Droite parisienne est affaiblie par ses querelles intestines, nous savons que la politique ne se résume pas à de simples équations mathématiques.

Restons en contact et n’hésitez pas à me solliciter. L’aventure politique ne s’arrête pas pour autant.

Une feuille de route pour la Gauche de demain

Ce week-end s’est clôt le Congrès de Toulouse, aboutissement de nos deux derniers votes sur les motions et la désignation du premier secrétaire national. L’occasion pour la famille PS de se réunir après ces longues semaines de campagne interne qui doit s’achever le 15 novembre par le vote du Premier Secrétaire Fédéral et du Secrétaire de section.

Le temps pour nous aussi de sortir de cette phase interne qui nous a vu avant tout nous occuper de nous même et d’aller à la rencontre des habitants de notre arrondissement qui attendent de nous une pédagogie sur le changement en marche. Le travail accompli par le Gouvernement est concret : la retraite à 60 ans pour celles et ceux qui ont commencé jeune à travailler, les 150 000 emplois d’avenir, les classes ré-ouvertes lors de cette rentrée scolaire 2012 et la création de 40 000 postes en 2013, la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire, le blocage des loyers, l’augmentation du SMIC, un budget de combat contre la dette, le soutien au TPE/PME via la Banque publique d’investissement, la réduction du train de vie de l’État, le remboursement à 100% de l’IVG, le retrait des troupes d’Afghanistan…

C’est notre devoir de responsabilité vis-à-vis des Français que de mettre en œuvre les 60 engagements de François Hollande. Être dans la majorité et aux manettes du pouvoir est exigeant et exaltant. Face à une droite arrogante qui a laissé un lourd bilan social avec un chômage de masse et une dette qui a doublé en 10 ans, qui s’enfonce un peu plus chaque jour dans le conservatisme, qui s’affirme de plus en plus réactionnaire, qui fraye dangereusement avec l’extrême-droite, qui défend avant tout les intérêt privés sur la justice sociale, la tâche de la Gauche est vaste et ces six premiers mois ne sont bien évidemment pas suffisants pour inverser les tendances.

Les militants socialistes sont aux cotés de l’équipe gouvernementale de Jean-Marc Ayrault et notre nouveau premier secrétaire a démontré que le Parti Socialiste prendrait tout sa part pour porter le changement de société qu’attendent les Français. Harlem Désir a ainsi dressé aujourd’hui à Toulouse une feuille de route claire et précise pour la Gauche de demain : « Le rôle du PS être d’être solidaire et rassemblé, inventif et ambitieux, pour proposer et innover. Il est le garant des 60 engagements de François Hollande et le moteur du changement dans la société. Il est un soutien sans faille aux Gouvernement, dans une autonomie qui lui permet de débattre et de proposer. Le PS un lieu de débat pour penser l’avenir et préparer les réformes. Il s’adresse à tous les Français : à ceux qui ne croient plus en la France et son système social, aux familles qui ont peur du lendemain à cause d’une crise économique violente, aux jeunes qui voient leur avenir leur échapper, aux travailleurs qui ont craignent pour leur emploi…. Le devoir de la Gauche est de leur redonner l’espérance. »

A nous de mettre en œuvre cette feuille de route et de créer les conditions de la réussite de la Gauche localement.

Le nouveau Gouvernement a pris ses marques avec un sans faute

Il faudra s’y habituer : désormais nous allons devoir parler du « Président de la République » et du « Premier Ministre » et non plus de François et de Jean-Marc ! Le nouveau Gouvernement a pris ses marques avec un sans faute ; parité respectée, réduction de 30% des salaries et charte déontologique. Cette dernière relève sans doute du bon sens, mais il est parfois utile de rappeler ce qu’est « la normalité ».

Sans me lancer dans un commentaire de texte auquel vous vous êtes certainement déjà tous livrés, quelques extraits méritent d’être soulignés : « Le bon fonctionnement d’une démocratie passe par l’existence d’un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. (…) Elle se construit jour après jour, au vu de l’action du gouvernement et de l’image donnée par ceux qui en sont membres. Un manquement isolé peut, à lui seul, suffire à l’entamer durablement », peut-on lire en introduction du texte. (…) « Les membres du gouvernement sont au service de l’intérêt général. Ils doivent, non seulement faire preuve d’une parfaite impartialité, mais encore prévenir tout soupçon d’intérêt privé. »

Quand l’on pense aux voyages de Michèle Alliot-Marie, aux cigares de Christian Blanc, à l’accident provoqué par l’escorte de Nadine Morano qui partait tracter dans sa ville… Voilà donc les débuts de la République exemplaire voulue par François Hollande qui a rappelé que le non-cumul des mandats serait appliqué sans délai. Saluons notamment l’entrée au Gouvernement de Dominique Bertinotti comme Ministre déléguée à la Famille à qui nous souhaitons un beau succès dans ses nouvelles missions comme à l’ensemble des nouveaux ministres dont nous savons la tâche ardue.

Albert Sernissi a écrit une longue page d’histoire du Parti socialiste dans le 4° arrondissement

Ce soir, il nous revient de vous faire part d’une information qui nous est parvenue en fin de journée, celle du décès du plus ancien de la section PS4, Albert Sernissi, dont la santé avait beaucoup décliné depuis deux ans.

Albert Sernissi dans Histoires, un film de Françoise Marie et Didier Saco

Albert Sernissi a écrit une longue page d’histoire du Parti socialiste dans le 4° arrondissement : entré dans la résistance en 1940, à l’âge de 16 ans, il a appartenu au réseau Libé-Nord et a rejoint la SFIO clandestine pendant l’occupation. Il a été, au coté d’un autre grand résistant socialiste de l’arrondissement, Roger Priou-Valjean, l’un des libérateurs de la Mairie du 4° en 1944. Dans cet arrondissement qu’il n’a alors plus quitté, il n’a ensuite jamais cessé de militer à la SFIO, puis au PSA/PSU à la fin des années 50, avant de revenir à la SFIO et de contribuer à maintenir une présence socialiste dans les années du gaullisme triomphant. Après le Congrès d’Epinay et le renouveau du Parti socialiste, il a été élu Conseiller d’arrondissement en 1983, puis à nouveau après les élections de 1989. Il a par ailleurs occupé de nombreuses responsabilités, notamment dans le monde combattant, sa deuxième grande passion après le PS.

 

D’origine italienne, ayant quitté l’école très jeune, Albert, qui allait sur ses 88 ans, avait une forte personnalité, un caractère entier, pas facile mais jamais indifférent, toujours passionné.

Des militants communistes interpellés… pour avoir vendu l’Humanité !

Ian Brossat, Président du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche au Conseil de Paris, nous informe ce que dimanche matin, 8/01/2012, des militants communistes se sont fait interpeller rue Rambuteau par la Police, alors qu’ils vendaient l’Humanité, au motif qu’ils troublaient « l’ordre public ». Parmi eux, se trouvait Evelyne Zarka, adjointe au maire du 4ème arrondissement de Paris.

Depuis quand des militants poliitiques allant de manière tout à fait courtoise à la rencontre des gabitants, constituent-ils une menace ? Ce genre de pratique est indigne de notre police nationale.

Une belle victoire pour François Hollande

AFP

A l’heure où je vous écris, nombreux sont les responsables politiques et les éditorialistes a avoir commenté la très belle et nette victoire, hier soir, de François Hollande. Je crois qu’il y a eu lors de ces Primaires une franche unanimité pour générer une dynamique gagnante et de rassemblement. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

Je voudrais ainsi à mon tour féliciter notre nouveau candidat, mais aussi Martine Aubry et l’ensemble des candidats qui ont participé à cette primaire où au final il n’y aura qu’un perdant : la Droite qui n’a pas compris qu’un élan démocratique avait surgit dans notre pays pour préparer l’alternance. Je voudrais également saluer les équipes locales qui ont chacune su mener campagne dans le respect des uns et des autres au sein de notre arrondissement. Merci également à nos très nombreux assesseurs, qu’ils soient militants, ou sympathisants.

 

Près de 3000 votants se sont rendus aux urnes dimanches dans le 4ème, 168 646 sur Paris, soit 7% de votants de plus qu’au premier tour. C’est une victoire pour la Gauche !

 

Le combat sera long et semé d’embuches ; la Droite ne nous fera aucun cadeau. Il faudra faire preuve d’unité et d’humilité, c’est uni qu’une bataille se gagne. Une homme a été choisi par les Français dimanche soir pour nous représenter mais il aura besoin de nous tous pour remporter l’élection de mai 2012. Nos concitoyens ont également montré qu’ils attendaient des hommes et femmes de gauche que nous sommes d’être responsables et à la hauteur de la tâche qui nous attend : redresser la France, arrêter cette spirale infernale de la misère qui s’abat sans prévenir, remettre les valeurs morales au cœur du débat en lieu en place du culte de l’argent facile et du copinage qui ronge toutes les strates de la société.

 

C’est pourquoi, la Commission administrative (CA) qui avait préparé en juillet dernier dans le consensus le planning de cette rentrée, a souhaité que soit organisé ce mardi un moment festif et convivial pour que nous puissions tous célébrer ce scrutin exemplaire qui a permis de prouver que notre Parti était capable de proposer aux Français une alternative politique crédible.

 

La section va désormais mener, avec l’ensemble des militants, la campagne des présidentielle pour faire gagner en 2012, François Hollande, comme Président de la République et faire gagner la Gauche.

Merci aux 2924 votants de dimanche !

Le vote des Primaires de dimanche a été un véritable succès. Tout d’abord, et cela n’est pas de la moindre importance, sur le plan logistique : aucun incident majeur n’a été relevé au cours de la journée et la Section du 4è arrondissement a montré qu’elle a su relever le défi de l’organisation aux côtés de la Fédération de Paris et du national. Un succès démocratique comme l’a prouvé la très forte participation : près de 165 000 votants sur Paris, dont 2 924 dans le 4è, soit 17,1% du corps électoral. Un succès politique bien sur : avec 2,5 millions de votants, la Gauche et le Parti Socialiste ont fait la démonstration, s’il en était encore besoin après l’élection du Sénat, que les Français ne veulent plus de la politique du Gouvernement Fillon-Sarkozy.

Nous pouvons ainsi être très heureux de ce premier tour et je tiens à remercier les présidents de bureau de vote et tous les assesseurs qui se sont portés volontaires (80 dont une partie de sympathisants et de citoyens du 4e) et notre trésorier ! Ce succès est en grande partie du à notre engagement dans ce processus démocratique qui fera date.

 

Il faudra bien évidemment attendre le 2è tour dimanche prochain pour que se confirme cet élan démocratique mais cela nous donne d’ores et déjà la responsabilité de ne pas décevoir nos concitoyens qui ont placé en nous une forte confiance. Restons responsables tout au long de la semaine pour ne pas gâcher ce beau succès ; je sais que dans le 4è, nous avons réussi à créer une belle synergie. Il nous faut rester humbles et vigilants car le chemin jusqu’à la Présidentielle de 2012 est encore long.

 

J’espère que dimanche prochain, nous pourrons tous ensemble partager à nouveau de si bonnes nouvelles. Car si je dois retenir une seule leçon de cette primaire, c’est bien l’appropriation par les citoyens de la politique : ils ont répondu massivement et avec passion à l’appel qui leur était fait.

 

Non, cette primaire n’a pas donné lieu à l’éclatement du Parti Socialiste, non les militants n’ont pas abandonné leur rôle dans les campagnes de terrain, et oui la démocratie a triomphé dimanche. Nous pouvons en être fiers car le collectif a pleinement fonctionné au profit de la seule ambition de nos idées et du changement qui se dessine !

Le Paradis au coeur de Paris

A signaler l’excellente initiative du collectif d’artisteH5 / Immorose.

 

« L’Ile de la Cité, chargée d’histoire et de flamboyantes traces du passé, s’ouvre à la modernité la plus aboutie. Ce coeur historique de Paris, Immorose le transmue en un coeur de ville exclusif, prestigieux, contemporain, battant au même rythme –celui du XXI° siècle- jour et nuit. Revisitée, restructurée,?réaménagée, revitalisée, enrichie, l’Ile de la Cité –paradis au coeur de Paris devient le must absolu du Grand Paris.

 

Immorose a confié à une équipe de jeunes architectes internationaux le soin de transformer l’île et de la faire entrer de plain-pied dans le XXI° siècle. Respectant au plus près les traces de plus de vingt siècles d’histoire, ceux-ci ont transformé ce musée d’architecture en un quartier vivant, vibrant, animé,?exemple exceptionnel de contemporanéité maîtrisée, performante et innovante. L’île devient ainsi le lieu de résidence, de loisirs et d’activités le plus couru, le plus exclusif, le plus inventif qui soit. “Paris est une fête” affirmait Hemingway. “Sans fin la fête” renchérissait Bakounine. L’Ile de la Cité repensée par Immorose est, aujourd’hui, le coeur, le centre de gravité de la fête. De toutes les fêtes ! »

 

Au cœur de l’île de la Cité, considérée comme le berceau de la ville de Paris, le promoteur Immorose Prestige nous convie à un véritable « Paradis au cœur de Paris », comme il est dit dans la vidéo de présentation du projet. Site internet, dossier et conférence de presse… tout a été fait pour que le projet fasse plus vrai que nature. Et on y croirait presque, tant les détails sont soignés.

 

Derrière cette agence immobilière pour le moins particulière, se cache le collectif artistique H5,déjà connu pour son intervention à l’occasion de la nuit blanche 2007.

 

 

L’équipe d’Immorose-Prestige a également organisé le samedi 2 juillet une grande flashmob pour soutenir son projet immobilier et défendre l’Hôtel Dieu. Une belle façon de mêler art et citoyenneté.

Quand l’audace sauve l’ancien

Au cœur du 4ème, au 74 rue de Saint-Antoine, un nouvel immeuble de logement social vient de voir le jour. Cet immeuble insalubre qui défigurait l’angle de la rue Saint-Antoine et la rue de Turenne va accueillir onze logements sociaux.

Les architectes Karine Chartier et Thomas Corbasson ont réussi à allier le moderne au bâti ancien, en revendiquant clairement une approche contemporaine pour cette réhabilitation. Le mur aveugle qui jouxtait la rue de Turenne est ainsi habillé de claustras en aluminium qui viennent cacher terrasses et baies vitrées percées dans l’ancienne façade lépreuse. Belle audace architecturale qui prouve que le logement social peut être moderne et contemporain au cœur du secteur sauvegardé du Marais.